Survol de Bruxelles: Y a t'il encore un pilote dans l'avion au MR ?

 

 

 

CP PAS QUESTION 10/09/2015

 

Survol de Bruxelles: Y a t’il encore un pilote dans l’avion au Mouvement Réformateur (MR)?

 

La proposition de nouvelle "taxe avion" faite aujourd'hui par Vincent Dewolf, le chef de l’opposition MR à Bruxelles, fait un flop. Le mécanisme fiscal qu’il propose ne répond en rien aux attentes des Bruxellois, et n’est qu’une tentative ratée de masquer l’inaction de la Ministre fédérale de la mobilité, Jacqueline Galant, elle aussi MR.

Après un bon départ, sous l'impulsion de Charles Michel, qui a mis en oeuvre le moratoire auquel il s'était engagé, force est de constater que plus personne n'est aux commandes de l'avion...

 

Depuis près d’un an que la Ministre Galant est en fonction, les faits sont là, et sont accablants. Elle n’a rien fait, si ce n’est aggraver la situation de centaines de milliers de Bruxellois:

 

1. Madame Galant a renvoyé le 19 juin les vols de nuit sur la route du canal, en pleine connaissance de cause du fait que ces vols de nuit sont en infraction aux normes de bruit de la Région;

2. Madame Galant n’a pas supprimé les autorisations de vols illégales données à DHL pour exploiter de nuit des Boeing B-777, en contravention avec la loi belge sur les quotas de bruit;

3. Madame Galant se montre incapable de contrôler Belgocontrol, alors même que le moratoire n’est pas pleinement respecté et que des avions se baladent partout dans le ciel de Bruxelles, en toute impunité;

4. Madame Galant a capitulé face aux lobbys de l’aéroport dans le dossier Ethiopian Airlines. Résultat: augmentation des nuisances à Bruxelles, et risque de perte de 400 emplois à Liège;

5. Madame Galant refuse d’entendre les revendications des 12 associations, qui ont exigé la suppression des vols de nuit de 22h00 à 07h00, et ce alors que dès le 16 juin 2016, il sera en pratique impossible de prendre des mesures de restriction d’exploitation de nuit,

6. Madame Galant ne fait rien, si ce n’est préparer activement un projet de loi de procédures (“Vliegwet”), qui est une menace inacceptable de bétonnage des routes au-dessus de Bruxelles.

 

Les propositions de Monsieur Dewolf n’y changeront rien: ce n’est pas d’une nouvelle taxe qu’il faut dans ce dossier, ce sont des actes. Il est urgent, comme c’est le cas partout ailleurs en Europe, de réduire les nuisances aériennes de nuit et de minimiser le nombre de victimes du survol. 

Le mouvement citoyen Pas Question demande que le MR commence par respecter immédiatement la loi, et en premier lieu les normes de bruit bruxelloises.

Le mouvement citoyen Pas Question demande que le MR respecte l’accord de gouvernement et l’intérêt général, et développe un plan durable, basé sur l’évitement du survol des zones densément peuplées, et donc de Bruxelles.




 

Contact presse: Antoine Wilhelmi + 32 477 276 246