Moratoire: Etat des lieux après 6 jours

Le moratoire est entré en vigueur ce 2 avril 2015, et, si nous avons reçu depuis lors plusieurs centaines d'emails de satisfaction et de soulagement de toute part, nous avons aussi une série de messages de sympathisants inquiets, selon lesquels "la situation n'est pas semblable à celle d'avant le 6 février 2014", en particulier à Etterbeek, Montgomery et au Chant d'Oiseau (WSP).

Nous suivons la situation de très près, et, après quelques jours, voici notre analyse:

1. La route du virage à gauche court qui a été officiellement publiée aux AIP correspond -au moins sur papier- à la route en vigueur avant le 6 février 2014: les virages vers les balises SOPOK, PITES et ROUSY doivent se faire à nouveau à 1.700 pieds en direction de la balise de Huldenberg. Officiellement, le moratoire est bien en vigueur, et beaucoup d'entre vous ont déjà pu constater une amélioration de la situation à Bruxelles.

2. L'examen des tracés aériens sur Flightradar nous laisse cependant perplexe: globalement, les tracés semblent correspondre à ceux en vigueur avant le Plan Wathelet, mais une analyse plus détaillée est requise, pour voir (1) s'il n'y a pas plus de moyens et gros porteurs -donc plus bruyants et effectuant un virage un peu plus large- sur cette route qu'avant février 2014, ou encore (2) si le tracé est exactement identique à celui d'avant février 2014. A cette fin, nous demandons à la Ministre Galant de nous fournir en pleine transparence des tracés radars officiels de 2013 et de ces derniers jours, ainsi qu'un comparatif de la composition des flux de trafic utilisant le virage à gauche.

3. Un des facteurs à prendre en compte est que, dans les premiers jours du moratoire, nous avons été confrontés assez fréquemment à un vent du Nord, avec pour conséquence que les avions montent un peu moins vite, donc font un virage un peu plus large, qui pénètre un peu plus dans le territoire de la Région bruxelloise. En prime, le vent du Nord déporte le bruit vers Bruxelles. C'est la configuration des vents qui cause le plus de nuisances à Bruxelles, mais qui n'est pas la plus fréquente. La situation devrait donc s'améliorer avec le retour du vent d'Ouest.

4. De plus, la procédure de "Noise abatment" (réduction du bruit), qui était en vigueur pour les décollages a Zaventem a été curieusement supprimée en Août 2013, avec un impact négatif pour la route du virage à gauche. Nous avions dès lors demandé sa réactivation dès l'entrée en fonction de la Ministre Galant. Cette dernière nous a entendu, et a annoncé la semaine passée que cette procédure de "Noise Abatment" serait réintroduite prochainement. Pour tenter de faire simple: en ce moment, sans noise abatement, les avions accélèrent avant et pendant le virage, ce qui induit qu'ils effectuent une large courbe. Avec l’instauration d’un noise abatement, les avions ne pourront plus accélérer avant d’avoir atteint 3200 pieds, soit après avoir effectué complètement leur virage à gauche. En outre pour effectuer cette accélération, les appareils doivent diminuer leur taux de montée. En conséquence plus cette prise de vitesse se fera à une altitude élevée, moins il y aura de nuisance pour les riverains. Le noise abatement est un standard international pour les aéroports situés en zone habitées et était d’application à Bruxelles avant d’être supprimé pas le cabinet Wathelet. Nous demandons donc à la Ministre Galant de réintroduire cette mesure de réduction de bruit le plus rapidement possible.

5. Enfin, beaucoup de Bruxellois ont pu constater ces derniers jours des avions à l'atterissage au dessus de Bruxelles, à basse altitude (6.000 pieds), essentiellement sur WSP, Ixelles, Boitsfort. Il s'agit d'une procédure dite "de la double boucle", qui est utilisée massivement depuis fin 2013 lorsque les avions atterissent en piste 01: l'approche vers cette piste, au lieu de se faire vers Bruxelles via le Sud, se fait désormais via le Nord de leuven, puis via un premier passage à basse altitude au dessus de zones très densément peuplées de Bruxelles, avant de venir se positionner dans l'axe de la piste 01 après Waterloo. La conséquence en est que quand les décollages sur le virage à gauche n'ont pas lieu, nous subissons les nuisances des atterissages en piste 01. Nous pensons que ces atterrissages ont pu donner le sentiment à certains d'entre vous, par exemple au Chant d'Oiseau, que le moratoire n'était pas respecté. Au final, il s'agit d'un autre scandale du Plan Wathelet, dont nous rappelons que TOUTES les mesures se sont faites au détriment de Bruxelles. Ici aussi, nous demandons à la Ministre Galant de supprimer cette procédure de la "double boucle", en détournant ces flux d'atterrissages soit via le contournement de Bruxelles par le Nord et l'Ouest, soit via une approche par l'Est et le Sud-Est de Bruxelles.

Nous savons bien que me moratoire n'est pas la panacée universelle, qu'il cause encore des nuisances à certaines zones de l'est de Bruxelles, mais nous demandons a fortiori son application la plus stricte, pour que le virage à gauche soit le moins large possible, et impacte donc le moins de monde possible.

Nous sommes plus vigilants que jamais, suivons la situation de très près et n'hésiterons pas à reprendre la mobilisation si nécéssaire. D'ici là, nous vous demandons de garder les bâches, affiches et autocollants.

Le Mouvement citoyen Pas Question